Laos, le temps immobile

Carnets de voyage

Jeudi 8 février à 20h30

Un film de Hélène et Christian Goubier

5 h du matin, dans l’obscurité et la relative fraîcheur d’avant l’aube, nous nous dirigeons vers la rue principale de Luang-Prabang pour assister au rituel du Tak Bat, l’offrande aux moines. Dans le silence de la ville, les gongs des temples retentissent, la procession orangée commence…
Enclavé entre de puissants voisins, Vietnam, Chine, Thaïlande dont il subit les influences religieuses, culturelles et économiques, le Laos conserve une authenticité et un farouche attachement aux traditions malgré l’installation, depuis 1975, d’un pouvoir communiste autoritaire et répressif.

Si Luang-Prabang est devenu une cité musée dédiée au tourisme, le reste du pays est à l’écart d’un développement trop rapide. Ici pas de mégalopole, pas de société de consommation poussée à l’extrême, mais une volonté de profiter paisiblement des saveurs simples de la vie.

Au long des 1 500 km nord-sud, allons à la rencontre des paysages, des campagnes, et des villages en prenant notre temps. Savourons la simplicité d’un moment partagé dans les rizières, d’une conversation dans un temple. Étonnons-nous, sous les rires des marchandes, des surprises du marché, jouons avec les enfants rieurs, admirons le forgeron, le potier, le sculpteur, découvrons la richesse de la flore des forêts encore préservées, apprenons aux contacts des éléphants d’Asie.

Tarif : 7 € (tarif unique)
Billetterie ouverte le soir même,
30 minutes avant le début de la conférence