Costa Rica, la fièvre verte

Carnets de voyage

Jeudi 18 janvier à 20h30

Un film de Evelyne et Alain Basset

En quelques années, ce petit pays d’Amérique centrale coincé entre Pacifique et Caraïbes a quitté l’anonymat pour devenir le champion de l’environnement. C’est aujourd’hui une vraie arche de Noé installée sur trois chaînes volcaniques toujours actives. Entre capucins à tête blanche, paresseux à 3 doigts, rainettes aux yeux rouges, le voyageur s’émerveille au milieu de forêts de nuages préservées.
Cette nature foisonnante est malheureusement propice aux cultures d’exportation. Ce pays sans armée depuis 1948, inonde le marché mondial d’ananas et de bananes noyés sous les pesticides.
Entre ces deux pôles contradictoires, les bienveillants « Ticos » au contact facile affichent leur optimisme. Avec un taux d’alphabétisation proche de 100% une sécurité sociale efficace, une espérance de vie de 80 ans, ils peuvent entonner avec fierté le slogan national Pura vida, un cocktail d’humain de naturel et de spirituel.

Tarif : 7 € (tarif unique)
Billetterie ouverte le soir même,
30 minutes avant le début de la conférence